Le tiers payant chez les médecins : un pas nécessaire vers la Couverture médicale universelle.

 
esperanza_petit

Le débat sur le tiers payant ne doit pas faire oublier que de nombreuses personnes n’ont pas accès au système national de protection sociale. Une Couverture médicale universelle financièrement accessible doit être mise en place.

 

Le tiers payant : un accès aux soins facilité pour les assurés les plus modestes
Médecins du Monde (MdM) recommande la généralisation du tiers payant afin de permettre à un plus grand nombre de personnes d’aller chez le médecin même quand elles n’ont pas les moyens de régler leurs honoraires. L’association encourage donc la signature de la pétition publique n°922 pour réduire les barrières financières à l’accès aux soins. « Actuellement, le volet social n’est abordé par aucune des parties prenantes du débat, il est pourtant essentiel », estime Marc Gerges, vice-président de Médecins du Monde. « Le tiers payant est un facteur essentiel pour l’accès aux soins non seulement des personnes les plus précaires, mais aussi plus globalement pour une grande majorité de la population. »

Un TPS de plus en plus demandé et refusé
En marge des nombreuses études du STATEC confirmant que les inégalités sociales se creusent au Luxembourg, le rapport annuel 2016 de la CNS fait état d’un recours croissant au système du tiers payant social (TPS). « L’augmentation du nombre de factures TPS montre qu’il y a toujours plus de personnes dans l’incapacité de faire face aux dépenses de santé. En parallèle à cela, les offices sociaux, faute de moyens, refusent beaucoup de demandes, explique Sylvie Martin, chargée de direction de MdM. En outre, le TPS devrait aussi couvrir les dépenses liées à l’achat des médicaments. »

La nécessité d’une couverture médicale universelle
Médecins du Monde souhaite que le débat sur le tiers payant s’élargisse pour couvrir l’accès aux soins en général au Luxembourg, au bénéfice de tous.
« En liant l’accès aux soins à la domiciliation, le système de protection sociale exclut des centaines de personnes vivant sur notre territoire, rappelle le Dr Jean Bottu, président de Médecins du Monde. Ces barrières administratives touchent des femmes et des familles avec de jeunes enfants. Même avec la généralisation du tiers payant, ces personnes n’auront pas accès aux soins. »

Au niveau international, MdM demande la mise en place de la couverture médicale universelle (CMU). La CMU implique trois dimensions : des soins pour tous (pas de discrimination de population), de qualité (pas seulement des soins essentiels de base mais tous les soins même spécialisés et les actes opératoires) et accessibles financièrement (c’est-à-dire avec une participation personnelle qui ne constitue pas un obstacle).

Pour toute information complémentaire, merci de contacter :

Sylvie Martin, chargée de direction
T. +352 671 045 674 | smartin@medecinsdumonde.lu
www.medecinsdumonde.lu Faceboook : MdMLux