Rapport Annuel 2018

 
MDMalone

Près de 1.800 personnes vulnérables soignées en 3 ans : déconstruire le mythe du tourisme médical.

Médecins du Monde (MdM) présente son rapport 2018 et rappelle l’indispensable mise en place de la Couverture sanitaire universelle (CSU) au Luxembourg.

Le 18 juillet, Médecins du Monde Luxembourg (MdM) publie son rapport d’activité de l’année 2018. En 2018, MdM a offert près de 2.400 consultations de soins de santé, à Luxembourg et à Esch-sur-Alzette, à des personnes n’ayant pas – ou plus – accès au système national de protection sociale. 815 personnes vulnérables et en situation de grande précarité ont fréquenté les permanences quotidiennes et gratuites offertes par les équipes bénévoles de Médecins du Monde.

Au total, en trois ans, entre 2016 et 2018, les équipes de MdM ont soigné 1.765 personnes différentes. Depuis le début de l’année, Médecins du Monde a offert 1.537 consultations de soins, un chiffre en augmentation par rapport à 2018. « La prise en charge médicale des personnes pauvres ou sans adresse au Luxembourg doit être rendue possible par la mise en place de la Couverture Sanitaire Universelle, explique le Dr Jean Bottu, président de Médecins du Monde Luxembourg. L’importance des besoins montre qu’aller chez le médecin n’est pas une évidence pour de très nombreuses personnes, alors que l’accès aux soins est un droit humain fondamental. »

Les personnes soignées par Médecins du Monde sont avant tout des hommes (81%), mal logés – seuls 14% avaient un logement personnel – et vivant sous le seuil de pauvreté (93%). A Esch-sur-Alzette, les femmes ont représenté 40% des personnes soignées. 35 enfants ont été pris en charge au cours de l’année 2018. 57% des bénéficiaires des services de MdM étaient originaires d’un pays européen.

Une personne sur trois souffre de pathologies chroniques, telles que diabète, asthme, épilepsie, hypertension artérielle, pathologies psychiatriques, ainsi que toxicomanies et autres dépendantes. Parmi toutes les pathologies chroniques, 40% n’étaient pas connues de la personne migrante avant son arrivée en Europe. La migration pour raisons de santé ou tourisme médical est un mythe.

Les barrières à l’accès aux soins empêchent les personnes démunies de se soigner de façon préventive et font qu’elles vont attendre que leur situation de santé se dégrade pour avoir accès à des soins en urgence.

Association sans but lucratif reconnue d’utilité publique, Médecins du Monde finance l’essentiel de ses activités grâce aux dons. Pour continuer de soigner, l’association lance un appel aux dons sur le compte BILLLULL IBAN LU 75 0020 0100 0005 0700 (Communication : Santé19) et sur www.medecinsdumonde.lu .

 

Pour toute information complémentaire, merci de contacter :
Brigitte Michaelis, Responsable communication
T. +352 661 145 671 | bmichaelis@medecinsdumonde.lu

 

 

RapportAnnuel2018_Cover